CABADZI

Après leur collaboration inattendue avec le réalisateur Bertrand Blier, le duo
CABADZI revient cette année avec un 4ème album : BURRHUS.


Le titre fait référence a une expérience bien connue en psychologie comportementale : la théorie de Skinner, initiée par le professeur Burrhus Frédérik Skinner dès les années 30 dans son laboratoire de Harvard.


En plaçant dans une boîte d'abord des rats puis des pigeons, il va démontrer
l’importance de la récompense aléatoire dans le phénomène d’addiction. Au début l’animal n’a qu’à actionner un levier pour faire tomber la nourriture, mais très vite Skinner complique l’expérience en offrant seulement une croquette de temps en temps.

 

Les pigeons deviennent fous, et même rassasiés ils passent leurs journées à actionner le levier-bouton, obtenant ainsi une récompense
inférieure à 1% du temps passé. C'est ce bouton qui allait bouleverser le sort de l'industrie du jeu et plus tard des réseaux sociaux : toutes les applications en ligne ont recours à ce biais comportemental.

En 16 titres, BURRHUS marque le retour de CABADZI à une écriture rap,
aussi noire que comique, et raconte cette addiction aux réseaux, donc au
paraître, à la narration de soi même dans le monde virtuel, devenue
indispensable à la vie réelle.
Le flow y est plus ciselé, plus contemporain, un ton aussi souriant que désabusé qui prend toute son ampleur sur une musique aux forts accents Hip-Hop, à la fois moderne et épurée.


En clin d’oeil au thème du disque, CABADZI fait de BURRHUS une marque, celle d’une « worldwide company » capable de tout pour le bonheur de tous et développe au travers de tous ses supports visuels un univers à mi chemin entre Black Mirror et Le Meilleur des Mondes.


L’ensemble des clips, photos de presse, scénographie live s’organisent autour des slogans de cette vraie/fausse marque

Samedi

5

mars 2022